Poutine à satiété

Par Thierry Gagnon, kinésiologue

Mots-clés :

 

 

 

En cette veille de la journée sans diète du 6 mai 2012, je considère important de parler de l'importance d'une saine alimentation afin de maintenir une saine composition corporelle. Bien que je ne sois pas un amateur des régimes drastiques remplis d'interdits et d'aliments prohibés ayant pour effet de rendre les gens littéralement frustrés et obsédés par la nourriture, je souhaite préciser qu'il est important d'être conscient de ce que nous ingérons quotidiennement.

Le danger de la journée sans diète

Même si la journée sans diète véhicule l'idée de manger à satiété et de laisser notre corps réguler notre composition corporelle, elle peut aussi influencer négativement certains individus. Je m'explique. Puisqu'il est généralement plus facile de ne pas modifier nos comportements que l'inverse, plusieurs personnes pourraient pervertir le message de la journée sans diète afin de ne consommer que de la malbouffe à satiété, dans le but d'être en santé. Disons que cette stratégie est déséquilibrée, carencée et peu souhaitable. Imaginez quelqu'un qui écoute réellement sa faim, mais déjeune au McDo, dîne chez Pizza Hut et mange un souper minceur congelé une fois le soir venu. On est loin d'un menu santé et équilibré!

Mon opinion d'entraîneur privé

Afin d'être en santé et d'optimiser votre composition corporelle sans recourir aux régimes amaigrissants drastiques, je crois qu'il est important que vous soyez actifs quotidiennement, que votre alimentation soit basée essentiellement sur des aliments à ingrédient unique, que vous mangiez de 4 à 7 petits repas équilibrés, que vous soyez constamment hydratés et que vous écoutiez vos signaux de satiété. À mon sens, en respectant ces grandes lignes, vous pourrez laisser votre corps auto-réguler votre poids et votre composition corporelle.

Au-delà de la satiété

Parce qu'une fois n'est pas coutume, il n'est pas nécessaire de ne plus succomber à vos pêchés mignons pour le reste de votre vie afin d'être en santé. Il s'agit plutôt de maintenir l'équilibre. Si la plupart de vos repas sont sains et équilibrés, un laisser-aller culinaire occasionnel ne vous fera aucun tort, en plus de vous procurer plusieurs plaisirs gustatifs. Par contre, sachez qu'il ne s'agit pas uniquement d'écouter vos signaux de satiété. En effet, un souper constitué exclusivement de vins et de fromages restera toujours moins équilibré qu'une recette contenant des produits céréaliers entiers, des fruits et légumes ainsi qu'une source de protéines de qualité. Bref, consommer des aliments sains à satiété tout en étant physiquement actif est définitivement mieux que de suivre une diète restrictive que vous ne pourrez pas suivre et qui, à terme, vous engraissera et vous frustrera.

Bonne journée sans diète à tous!

 

 

 

 

share

Un retour aux sources extrême

Par Thierry Gagnon, kinésiologue

Mots-clés :

 

 

 

 

Aujourd'hui, je tiens à partager avec vous un extrait vidéo inusité du champion du monde de la course à quatre pattes sur 100 mètres. Le japonais Kenichi Ito, qui étudie la course des quadrupèdes depuis quelques années, a décidé d'intégrer la marche à quatre pattes dans son quotidien. Comme vous le constaterez, il a drôlement perfectionné son art. En fait, son record incroyable de 100 mètres en 18,58 secondes est littéralement hors de portée de la vaste majorité des humains. Si vous en doutez, je vous invite à vous rendre à la piste d'athlétisme de votre quartier afin de comparer vos résultats à ceux de l'homme singe... Bon visionnement!

share

Quand 20 minutes suffisent

Par Thierry Gagnon, kinésiologue

Mots-clés :

 

 

 

 

On entend souvent des gens invoquer le manque de temps comme raison de ne pas s'entraîner. Or, il est possible de s'entraîner peu et d'améliorer sa condition physique. Ceci dit, je tiens à préciser que si vous accordez une heure par semaine aux activités physiques modérées vous devez avoir des attentes réalistes quant à votre progression, mais sachez que vous serez tout de même plus en forme que si vous ne vous entraînez jamais. Les exercices présentés dans le vidéo ci-haut, à eux-seuls, constituent un micro-programme d'entraînement à domicile expéditif ciblant les principaux groupes musculaires d'une durée 20 minutes qui devrait améliorer la condition physique des gens sédentaires ou très peu actifs. En effet, en effectuant cette séance 3 fois par semaine, vous accorderez 60 minutes par semaine à votre entraînement. Pour plus de renseignements sur le micro-programme, contactez-moi sur le blogue ou par Facebook.

Micro-programme

Échauffement

1. 60 secondes de sauts à la corde imaginaire

2. 60 secondes de Jumping Jacks

3. 60 secondes de talons aux fesses

4. 60 secondes de genoux hauts

5. 60 secondes de rotations du tronc

1 min. de pause

Musculation

Faire 3x la super-série ci-dessous:

1. Rameur combiné au squat avec le TRX, maximum de répétitions en 45 secondes.

2. 15 secondes de pause entre les deux exercices

3. Push-Up jumelé à la  fente avec le TRX, maximum de répétitions en 45 secondes.

4. 75 secondes de pause avant de revenir à l'étape 1.

Flexibilité

2*45 secondes par étirements

1. Chaîne postérieure

2. Pectoraux

3. Quadriceps

 

share

Le développement à long terme de l’athlète expliqué aux parents

Par Thierry Gagnon, kinésiologue

Mots-clés :

 

L'article que je vous recommande en cette belle journée de printemps, nous provient directement de France. Il a été rédigé par Xavier Barbier, un préparateur physique français. Il est particulièrement intéressant, en ce début de saison de soccer extérieur, de baseball, de football et de plusieurs autres sports, car il explique aux parents l'ordre souhaitable de développement des qualités physiques déterminantes à chaque discipline sportive. En effet, le DLTA ou développement à long terme de l'athlète, requiert une planification adéquate de la progression des jeunes athlètes. C'est pourquoi tous les entraîneurs, souvent des bénévoles bien intentionnés mais relativement peu formés, devraient connaître les grandes lignes du DLTA afin d'en tenir compte lors de leurs diverses interventions sportives. Cliquez ici afin de lire l'article de Xavier Barbier.

share

Copier, coller, voici votre plan personnalisé Mme. Tremblay…

Par Thierry Gagnon, kinésiologue

Mots-clés :

Comme bien des gens qui ont déjà entrepris un programme d'entraînement avant de l'interrompre quelques semaines plus tard, un entraîneur vous a peut être déjà prescrit un programme d'entraînement adapté préparé rapidement sur le coin d'une table dans un centre de conditionnement physique.  Malheureusement, ces plans sont souvent réalisés en moins de 10 minutes et sont pratiquement identiques d'un client à l'autre. Au fait, lorsque j'ai débuté ma carrière d'entraîneur privé, j'ai travaillé pendant 2 ans pour un réseau de centres de conditionnement physique très connu qui nous demandait de confectionner un plan d'entraînement en 7 minutes. Inutile de vous dire qu'un programme bâti en si peu de temps ne peut pas réellement être personnalisé et, surtout pas, périodisé optimalement. C'est pourquoi j'ai décidé de partager avec vous la marche à suivre ci-dessous qui vous aidera à obtenir un réel plan d'action adapté à vos besoins.

Entrevue avec l'entraîneur privé

Cette discussion est cruciale afin que votre kinésiologue puisse bâtir un plan d'entraînement réellement personnalisé. Vous pourrez lui raconter vos expériences liées à l'activité physique, vous fixer des objectifs adéquats et lui faire comprendre ce que vous attendez de lui. Cette étape peut durer entre 10 minutes et une heure.

Évaluation de votre condition physique

Avant de débuter un programme d'entraînement, il est préférable de faire évaluer votre condition physique par un kinésiologue, le professionnel de l'activité physique. Une fois les tests physiques complétés, votre entraîneur personnel aura en sa possession davantage de données utiles qui serviront à personnaliser votre approche. Puisque cette évaluation comprend la mesure de votre fréquence cardiaque de repos et de votre tension artérielle ainsi que l'administration de divers tests physiques; prévoyez entre 45 et 60 minutes. De plus, votre kinésiologue devrait recueillir vos données anthropométriques.

Élaboration et démonstration du plan d'entraînement

Il est maintenant temps pour votre entraîneur personnel de travailler sur votre plan d'entraînement. Puisqu'il est généralement préférable de suivre un programme présenté sous forme de calendrier d'entraînement afin de varier les diverses composantes et d'optimiser la périodisation; il est tout à fait normal que votre entraîneur planche pendant au moins 30 minutes pour produire un programme de 4 semaines. Une fois le programme d'entraînement complété, votre entraîneur personnel devra vous démontrer tous les exercices et les méthodes d'entraînement. Si, toutefois, il se rend compte que quoique ce soit ne convient pas lors de la démonstration du plan, il devra apporter les correctifs nécessaires afin de maximiser votre progression.

Un plan fait en 7 minutes

Alors, si votre entraîneur privé vous remet un programme d'entraînement bâti en quelques minutes, de grâce, exigez qu'il suive les étapes mentionnées ci-haut. Après tout, c'est votre santé et votre condition physique qui sont en jeu.

 

share