Sautez, le printemps est arrivé!

Enfin! Le printemps est arrivé!!!  Le Canadien débute la course aux grands honneurs aujourd’hui avec des effectifs nous permettant d’humer l’odeur qu’aurait une 25e Coupe Stanley montréalaise. Ah! Ça fait du bien de rêver… C’est également sublime de voir la terre renaître et les coureurs ainsi que les cyclistes sortir de leur hibernation qui, il faut se l’avouer, a été plus longue qu’à l’habitude cette année. Ceci dit, en observant plusieurs coureurs parcourir lentement nos rues ces derniers jours, la question suivante commença à envahir mon esprit d’entraîneur personnel.  Ces adeptes du jogging intègre-t-il des exercices de pliométrie dans leur entraînement?

Le coureur improvisé

Tout d’abord, je tiens à clarifier qu’il est pratiquement toujours préférable de s’improviser coureur et de commettre quelques erreurs en cours de route que de demeurer sédentaire. Cependant, la plupart des coureurs que j’ai croisés en tant qu’entraîneur personnel auraient eu avantage à incorporer quelques exercices de pliométrie dans leur programme d’entraînement.

Une alternative à la musculation conventionnelle

Puisqu’un grand nombre de coureurs n’affectionnent pas l’entraînement contre résistance généralement effectué en salle de musculation, ils décident souvent de ne faire aucun exercice de musculation. D’autres font de même pour différentes raisons telles que le manque d’équipement ou la crainte de gagner trop de masse musculaire en soulevant des haltères. C’est pourquoi, je sens le profond besoin de parler de pliométrie.

La pliométrie expliquée par votre entraîneur personnel?

Un exercice est dit pliométrique lorsqu’il est composé d’une phase excentrique (négative) suivi immédiatement d’une phase concentrique effectuée avec une intention de vitesse maximale. En raison de cette nécessité d’intention d’accélération maximale, les exercices de sauts et de lancers sont généralement les plus indiqués pour entraîner respectivement les membres inférieurs et supérieurs.

Pourquoi la pliométrie pourrait-elle améliorer vos performances en course d’endurance?

Les exercices sautés de même que les divers exercices de bondissements devraient, tel que démontré par une étude de Saunders et collègues, augmenter votre économie de course, ce qui se traduit normalement par une amélioration des performances sur route. De plus, la pliométrie peut aider à prévenir les blessures, tant que la progression et le dosage soient adaptés aux capacités du participant. Sachez aussi que ces exercices ont tendance à augmenter la puissance et que cette amélioration a pratiquement toujours un impact positif sur la vitesse maximale de course d’un individu. Évidemment, cette capacité accrue à générer de la vitesse peut s’avérer utile voire cruciale lors du sprint final d’une épreuve de course à pied.

Dans l’article de la semaine prochaine, je vous proposerai une progression d’exercices de pliométrie qui devrait améliorer vos performances sur la route. Bonne course!

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*