Se tester pour réussir

Dans un article précédent, je vous parlais de l’importance de spécifier vos objectifs afin d’optimiser votre progression. Aujourd’hui, j’élaborerai sur l’importance d’évaluer périodiquement votre condition physique afin de mesurer vos améliorations et d’adapter votre plan d’entraînement en conséquence.

Un test par mésocycle

Puisque généralement un mésocycle dure 4 semaines, je vous recommande d’évaluer votre condition physique à tous les mois. Je vous suggère également d’effectuer une batterie de tests spécifiques à vos objectifs. Donc, si vous désirez augmenter votre VO2 Max dans le but d’améliorer votre récupération au tennis, vous pourriez opter pour le test navette qui comprend des changements de direction au lieu de choisir le test de marche de Rockport qui consiste à marcher 1,6 kilomètre le plus rapidement possible. Par contre, si vous vous préparez pour la marche contre le cancer du sein, le test de marche de Rockport semble une alternative beaucoup plus pertinente en raison de sa spécificité.

Se tester pour réajuster le tir

Lorsque vous vous fixez un objectif, il est primordial qu’il soit temporel. Par exemple, si vous décidez de courir le 5 kilomètres en 30 minutes en septembre prochain, il sera primordial de vous évaluer mensuellement. En agissant de la sorte vous pourrez constater le progrès qui a été réalisé ainsi que le travail à abattre avant l’épreuve. Donc, si vous vous rendez compte que vous progressez plus lentement que prévu, vous pourrez mettre les bouchées doubles ou du moins réajuster le plan afin de rattrapper le manque à gagner. Si, par contre, vous n’évaluez pas vos performances avant votre course, vous pourriez avoir de bien mauvaises surprises en septembre.

Un test spécifique

Tout d’abord, sachez que, parfois, vous pouvez évaluer votre condition physique vous-même. Par exemple, si vous désirez courir le 5 kilomètres, un test bien simple pour cette épreuve pourrait être de chronométrer votre temps sur 5 kilomètres à toutes les quatre semaines. Ce test peut probablement vous sembler banal, mais il demeure quand même la mesure la plus spécifique pour cette épreuve. En fait, il sera plus révélateur sur votre performance qu’un test classique de VO2 Max.

En suivant mon blogue, vous découvrirez bientôt différents tests physiques intéressants.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*