Pour en finir avec les diètes

Par Thierry Gagnon, kinésiologue

Mots-clés :

 

Il y a quelques années, une cliente médecin m'a recommandé de lire un ouvrage intitulé Mangez! écrit par la nutritionniste Guylaine Guevremont et la journaliste de La Presse Marie-Claude Lortie. Soixante-douze heures plus tard, ma vision d'entraîneur personnel était perturbée. En lisant ce livre traitant de l'approche intuitive anti-régime et pro-gourmandise, je découvrais une approche qui  conviendrait tellement à plusieurs de mes clientes qui s'imposaient années après années les diètes restrictives du moment en espérant enfin prendre le dessus sur leur corps et maigrir pour de bon sans y parvenir.

Ce plan nutritionnel qui ne vous fait pas maigrir

Depuis plusieurs années, je conseillais à tous mes clients souhaitant maigrir de consommer moins de calories qu'ils en dépensent en s'assurant de manger de façon équilibrée, d'augmenter à tout prix leur consommation de fruits et légumes, de privilégier les sources de protéines maigres, de manger des produits céréaliers à grains entiers, d'opter autant que possible pour des gras insaturés, de consulter une nutritionniste dans le but de déterminer la quantité de nourriture à ingérer tout en s'entraînant au moins 3 jours par semaine. Bref, tout ce qu'on nous apprend dans le cours de nutrition offert aux étudiants en kinésiologie et qui scientifiquement parlant a beaucoup de sens. Le seul petit hic, c'est l'application de ces beaux principes dans la vraie vie.

Manger équilibré et l'équilibre mental

Alors, bien que certains de mes clients maigrissaient en suivant ce type de recommandations, un bon nombre d'entre-eux ressentaient énormément de difficulté à suivre leur plan nutritionnel et, par conséquent, n'obtenaient pas les résultats escomptés. Comme tout entraîneur qui se respecte, selon ma conception de l'époque, je leur rappelais le caractère crucial de suivre le plan cartésien construit par une diététiste dans le but de maigrir. Bien que, pendant les épisodes de motivation nutritionnelle ces clients perdaient quelques livres, ils les regagnaient généralement en quelques mois pour diverses raisons. Ce qui amplifiait les sentiments d'échec, de culpabilité, d'impuissance tout en écorchant au passage leur estime personnelle. Disons que nous étions loin de l'acquisition de saines habitudes de vie. Mais pourquoi ces personnes n'arrivaient-elles pas à suivre le plan nutritionnel?

Ne regardez surtout pas à votre droite

Si vous venez de vous retourner à droite, vous réagissez un peu comme mes clients qui ne respectaient pas le plan nutritionnel qui leur était proposé et se laissaient tenter par l'interdit. Cette tendance est très répandue et expliquerait en partie pourquoi plusieurs personnes ne réussissaient pas à maigrir même si le plan nutritionnel qui leur était proposé semblait, a priori, sensé. Mais comment retrouver une composition corporelle naturelle et génétique si on ne désire pas suivre un plan nutritionnel avec restriction calorique?

95% d'échecs

Avant de vous proposer une alternative à la folie de toutes ces diètes restrictives, j'aimerais illustrer l'inefficacité des diètes restrictives à moyen et long terme avec quelques statistiques évocatrices. En fait, selon les travaux effectués en 2007 par Mann et ses collègues, cinq ans après avoir perdu du poids, 95% des gens ont repris le poids perdu ou même davantage en plus de ressentir de profonds sentiments d'échec, de détresse et de culpabilité. Et, trop souvent, ces personnes se retrouvent prisonnières de la spirale infernale des diètes.  Admettons que ces statistiques n'appuient pas du tout les promesses irréelles des supposés cliniques et produits miraculeux faisant miroiter des résultats rapides, incroyables et durables.

Une lumière au bout du tunnel

Si vous désirez retrouver un poids naturel et que vous souhaitez en finir avec les diètes restrictives, lisez attentivement les prochaines lignes. Contrairement aux diverses diètes néfastes, l'approche anti-régime et pro-gourmandise privilégiée par Guylaine Guevremont et son équipe multidisciplinaire de la clinique Muula est une alternative viable visant à reconnecter l'individu sur ses signaux de faim et de satiété. Bref, lorsque la personne souhaitant maigrir réapprend à manger ce qu'elle aime, sans interdit alimentaire, lorsqu'elle a faim et à arrêter de se nourrir au moment où elle se sent rassasiée, sa composition corporelle se réajustera tranquillement jusqu'à ce qu'un point d'équilibre sain soit atteint. Sachez qu'il est fort possible que la composition naturelle atteinte ne corresponde pas à la silhouette photoshopée d'une mannequin qui entretient possiblement une relation malsaine avec la nourriture et l'activité physique afin de se conformer à la silhouette idéalisée par les magazines et l'ensemble du monde médiatique. En fait, cette approche vise prioritairement à améliorer la santé globale des personnes tout en laissant le corps trouver son point d'équilibre santé. À ce point d'équilibre, certains seront plus minces et d'autres plus ronds tout simplement parce que nous sommes tous uniques et, pour cette raison, il est nuisible de viser à se conformer à tout prix à une image corporelle qui ne correspond pas nécessairement à notre poids naturel.

En terminant, si vous désirez améliorer votre rapport à la nourriture et réapprendre à écouter et respecter vos signaux de faim et de satiété afin de retrouver une composition corporelle saine tout en savourant des aliments délicieux et en profitant au maximum de votre vie, cliquez ici afin de visiter le site de la clinique Muula. Et, si vous désirez vous mettre en forme et découvrir des activités physiques plaisantes, téléphonez-moi au 514 688-9130.

 

share

Méfiez-vous de LA SOLUTION!

Par Thierry Gagnon, kinésiologue

Mots-clés :

Il y a environ un peu plus de dix ans déjà, mon grand-père m'a dit une phrase qui m'est restée profondément gravée dans la tête. Cet homme d'expérience, m'a conseillé de toujours me méfier des gens prétendant posséder LA solution unique. Aujourd'hui, je vous donnerai quelques conseils afin d'atteindre vos objectifs d'amaigrissement.

1%, pas plus!

Plusieurs pseudos-experts de l'amaigrissement vous promettront une fonte adipeuse de 3 livres et plus par semaine. Foutaise, foutaise, et encore foutaise! Trop souvent, la solution proposée est une diète hypocalorique sévère qui fera perdre beaucoup de masse musculaire et qui est pratiquement impossible à suivre à long terme. Parfois, la solution sera d'augmenter exagérément votre dépense énergétique afin de favoriser la perte de poids. Généralement, cette dépense excessivement élevée est occasionnée par de très nombreuses heures d'entraînement surtout cardiovasculaire. Or, il est inutile, voire contre-productif, de créer un déficit calorique quotidien de plus de 500 calories. En fait, l'idéal afin de préserver votre masse musculaire durant votre perte de gras serait de créer le déficit énergétique le plus léger possible jusqu'à ce que vous atteigniez la composition corporelle désirée. Il est également important de savoir que la perte de poids maximale hebdomadaire suggérée est de 1% du poids corporel. Donc, si vous pesez 200 livres, vous ne devriez pas perdre plus de 2 livres par semaine.

Lorsque votre automobile nécessite quelques réparations, qui appelez-vous?

Je ne sais pas pour vous, mais pour ma part, je vais chez le mécanicien. Maintenant, puisque la balance énergétique est influencée par l'apport et la dépense énergétique, il est important de mettre sur pieds une stratégie touchant ces deux variables intimement reliées à la composition corporelle des individus. Pour optimiser votre démarche, je vous suggère de travailler avec un nutritionniste pour l'aspect nutritionnel et un kinésiologue pour le volet activité physique.

1000 humains, 1000 plans d'actions...

Parce que nous sommes tous différents, il est essentiel que votre plan d'action corresponde à votre réalité, à vos goûts et, bien sûr, à vos objectifs. En terminant, je vous souhaite de retrouver la forme tout en ayant du plaisir et en suivant un plan qui vous ressemble cet automne, car lorsqu'on s'amuse et que l'on suit un programme adapté, le succès est pratiquement garanti à 100%.

share

Besoins énergétiques de la femme enceinte active

Par Thierry Gagnon, kinésiologue

Mots-clés :

 

 

Aujourd'hui, je vous recommande de lire cet article de la nutritionniste Mélanie Mantha de Vivaï nutrition. Puisque nous connaissons pratiquement tous directement ou non une femme enceinte ou désirant éventuellement enfanter, je crois que ce billet est pertinent pour la plupart d'entre nous. De plus, il faut savoir qu'une alimentation adaptée est primordiale afin de permettre aux femmes enceintes de demeurer actives tout en comblant leurs besoins ainsi que ceux du foetus tout au long de la grossesse. Cliquez ici afin d'être redirigé instantanément vers l'article de Mélanie Mantha. Bonne lecture!

share

Perte de poids et glucides: Un mythe résistant!

Par Thierry Gagnon, kinésiologue

Mots-clés :

 

 

Aujourd'hui, je vous recommande de lire cet article de Kate Comeau, nutritionniste sportive de Vivaï nutrition. Elle fait la lumière sur la croyance populaire selon laquelle la consommation de glucides freine la perte de gras. Alors, sans plus tarder, je vous invite à lire ce billet pertinent pour tous ceux qui s'intéressent à la mise en forme et l'amaigrissement en cliquant ici.

share

Monter sur le podium en mangeant des chips

Par Thierry Gagnon, kinésiologue

Mots-clés :

 

 

Depuis des lunes, les riches compagnies productrices de malbouffe s'associe à nos athlètes d'élite. Cliquez ici afin de lire cet excellent article de Mélanie Olivier, une nutritionniste réputée travaillant auprès de nombreux athlètes olympiques et professionnels, portant sur le lien douteux unissant malbouffe et athlètes de haut niveau ainsi que sur les répercussions de ces commandites.

share

Réglementer l’accès aux sucreries…100% pour!

Par Thierry Gagnon, kinésiologue

Mots-clés :

 

 

 

Afin de lire cet article intéressant portant sur une réglementation limitant l'accès des mineurs aux sucreries, cliquez ici. Que vous soyez pour ou contre, il faut tout de même envisager cette option afin de prévenir les graves problèmes de santé occasionnés par une surconsommation de sucreries. Bonne lecture!

 

share

Obtenez enfin vos fesses de fer

Par Thierry Gagnon, kinésiologue

Mots-clés :

 

Tout d'abord, pour ceux qui n'auraient pas lu mon article intitulé De Johanne à Hulk en une nuit, cliquez ici avant de poursuivre la lecture de cet article, car il vous aidera à comprendre que le simple fait de soulever des charges relativement lourdes ne transformera pas la stature d'une femme en montagne de muscles. D'ailleurs, cet extrait vidéo présentant une femme mince et d'allure athlétique soulevant le double de son poids corporel illustre à merveille que force et puissance musculaire peuvent faire bon mariage avec féminité et fesses de fer. En fait, il est généralement bénéfique pour la plupart des gens d'utiliser des charges permettant  au maximum l'exécution de 15 répétitions ou moins, donc des charges égales ou supérieures à votre 15-RM. Aussi, il est primordial de varier l'intensité, la densité et le volume d'entraînement afin d'optimiser votre entraînement.

Les fameux cours de fesses de fer

Avez-vous déjà participé à un cours de fesses de fer?  Ces séances sont généralement dispensées sous forme de cours de groupe pendant lesquels les participants, notez que  je pourrais ici parler au féminin sans utiliser de préjugés puisque le nom du cours interpelle généralement davantage les femmes, exécutent un nombre mirobolant de répétitions de divers exercices sollicitant les membres inférieurs. Alors, ces programmes comportent généralement plusieurs variantes du squat et des fentes, deux exercices fonctionnels classiques. À ce stade-ci, vous vous dites peut-être que cette recette vous conduira inévitablement vers des fessiers sculptés dans le roc, mais attendez un peu avant de vous inscrire à un de ces cours.

Fesse de fer ne rime pas avec poignée d'amour

Si vous lisez mon blogue, vous savez que la seule façon de raffermir votre corps est de réduire votre pourcentage de gras. Vous êtes aussi au courant que les exercices de musculation ne font en aucun cas maigrir localement. En fait, je n'ai jamais vu une femme au fessiers fermes avec des bourrelets. Alors, même si vous faites 500 squats avec des haltères de 8 livres 3 fois par semaine, comme c'est très souvent le cas dans les cours de fesses de fer, vous ne raffermirez pas de façon significative vos fessiers si vous ne réussissez pas à abaisser votre fameux pourcentage de gras. Par contre, votre endurance musculaire des membres inférieurs et votre dépense énergétique augmenteront; ce qui en soit est tout à fait souhaitable même si ça ne transformera vraisemblablement pas votre postérieur en fesses de fer, à moins que votre pourcentage de gras soit déjà très bas.  Alors, quoi faire pour tonifier vos fessiers?

Deux étapes cruciales afin d'obtenir vos fameuses fesses de fer

La première étape, certainement la plus importante afin de raffermir quelque région que ce soit de votre anatomie, est de maigrir. Et par maigrir, je n'entends pas nécessairement une perte de poids importante sur la balance, mais plutôt une perte de gras. En effet, il est fréquent d'observer qu'une personne perde relativement peu de poids sur la balance, mais réduise cependant son pourcentage de gras de manière significative. Cette situation traduit normalement un maintien ou un léger gain de masse musculaire jumelé à une perte de gras. La deuxième étape, vous l'aurez probablement deviné, consiste à maintenir ou augmenter légèrement la masse et le volume musculaire de vos muscles fessiers en utilisant des charges suffisamment lourdes, généralement beaucoup plus élevés que les haltères utilisés dans les cours de fesses de fer. Donc, vous devrez suivre un plan d'entraînement vous assurant de préserver ou d'accroître votre musculature tout en réduisant votre masse grasse. Notez, que vous devrez également vous assurer d'ajuster vos apports et dépenses énergétiques quotidiens afin d'obtenir un bilan énergétique négatif d'environ 300 à 500 calories par jour, ce qui entraînera un amaigrissement, sans toutefois canibaliser votre masse musculaire comme le ferait une réduction calorique plus marquée. Rappelez-vous, personne ne veut être plus léger et plus flasque. Pourtant plusieurs personnes visant une perte de poids drastique se retrouvent 30 livres plus légères, mais 4 à 5% plus grasses qu'avant l'amorce de leur diète. Donc, elles sont allégées de 30 livres, mais plus flasques et moins fermes, ce qui n'est vraiment pas idéal. Alors, si vous désirez obtenir des fessiers fermes, consultez un kinésiologue qui vous bâtira un plan d'entraînement adapté à vos besoins réels et travaillez avec un diététiste qui s'occupera du volet nutritionnel.

share

Résolution 2012 : Bien manger, perdre du poids et savourer !

Par Thierry Gagnon, kinésiologue

Mots-clés :

 

 

Cette année, vous consacrez votre résolution à la santé, en essayant de mieux manger et peut-être perdre quelques kilos? Voici mes suggestions pour que votre résolution tienne bon!

Un objectif réaliste pour de plus grandes chances de réussite
Le 3/4 des gens ne tiendront pas la résolution prise à l’occasion de la nouvelle année. Pourquoi? Bien souvent, c’est parce que leurs objectifs sont irréalistes ou trop élevés. En effet, quoi de plus déprimant que de perdre 1 à 2 lbs par semaine quand on s'était fixé un objectif de 5lbs par semaine? Pourtant, une perte de poids saine et graduelle, qui sera plus facile à poursuivre et à maintenir, est de 1 à 2 lbs par semaine! Se fixer un objectif réaliste, c’est se permettre de progresser plus tranquillement mais souvent plus sûrement et ainsi garder sa motivation sur une plus longue période. Penser marathon au lieu de sprint!

Pour fixer votre objectif, ne vous fiez pas à la balance la semaine suivant les repas copieux. Les kilos en plus sont souvent le résultat d'une rétention d'eau avec tous les repas salés et l'alcool que nous avons consommés.

Pour la suite de cet article intéressant de Mélanie Mantha, diététiste de Vivaï nutrition sur la Rive-Nord de Montréal, cliquez ici.

share